CONDAMNATIONS A MORT ET EXECUTIONS EN 2017

L’Afrique subsaharienne a fait de grands progrès dans la lutte mondiale pour l’abolition de la peine de mort avec une diminution significative des condamnations à mort dans la région, a déclaré Amnesty International dans son rapport mondial sur la peine de mort en 2017 publié aujourd’hui.

« Du fait des progrès enregistrés en Afrique subsaharienne, cette région continue de représenter une source d’espoir en ce qui concerne l’abolition. Les dirigeants de certains pays de la région ont pris des mesures qui permettent d’espérer que le châtiment le plus cruel, inhumain et dégradant qui soit sera prochainement aboli, a déclaré le secrétaire général d’Amnesty International, Salil Shetty.

``Il est grand temps que les autres pays du monde suivent leur exemple et relèguent dans les livres d’histoires cet abominable châtiment. »

Testimonial Salil Shetty
Salil Shetty
Secrétaire général, Amnesty International

Lisez notre dernier rapport annuel sur la peine de mort dans le monde 2017

Des avancées notables dans le reste du monde

Amnesty International a recensé au moins 993 exécutions dans 23 pays en 2017, soit 4 % de moins qu’en 2016 (où 1 032 exécutions avaient été enregistrées) et 39 % de moins qu’en 2015 (année où l’organisation avait relevé le chiffre le plus élevé depuis 1989 : 1 634 exécutions). Ces chiffres n’incluent pas les milliers de sentences capitales prononcées en Chine et d’exécutions ayant eu lieu dans ce pays, selon Amnesty International, les statistiques en la matière relevant toujours du secret d’État dans ce pays.

« Même si des avancées ont été réalisées en direction de l’abolition de cet ignoble châtiment, une poignée de dirigeants continuent de vouloir l’utiliser à titre de « solution expéditive » au lieu de régler les problèmes à la source avec des politiques humaines, efficaces et reposant sur des informations factuelles. Les véritables dirigeants appliquent la justice, pas la peine de mort, a déclaré Salil Shetty.

Un regard vers l’avenir

Des mesures positives ont été prises en 2017 dont nous pourrons mesurer le plein effet dans les mois et les années à venir. Cependant, étant donné que certains pays prennent des mesures rétrogrades, ou menacent de le faire, la campagne contre la peine de mort est d’une importance toujours aussi fondamentale.

« Au cours des 40 dernières années, nous avons assisté à un énorme changement allant dans le bon sens en ce qui concerne le recours à la peine de mort à travers le monde, mais il est nécessaire de continuer d’intervenir de toute urgence pour mettre fin à cette abominable pratique que constituent les homicides commis par l’État, a déclaré Salil Shetty.

Peine de mort: l'Afrique subsaharienne «Une Lueur d'Espoir»

Peine de mort: l'Afrique subsaharienne «Une Lueur d'Espoir»

Peine de mort: l’Afrique subsaharienne «Une Lueur d’Espoir»






Des tendances inquiétantes